Olivier, 38 ans

drôle de type



Comment je vois les choses

sans lunettes, pour le moment

  • Comprendre la ville de l'intérieur

    Ensemble, nous allons comprendre l'histoire et la géographie urbaine de Marseille, son patrimoine et ses trésors, ses anecdotes rigolotes et ses faits marquants, en remontant le temps grâce à des cartes postales, dessins, photos et cartes anciennes et d'aujourd'hui, sans oubliant mes recherches personnelles en urbanisme : rien ne nous échappe !

  • Contempler sans limite

    Nous allons chercher les endroits calmes, déceler les beautés cachées de la ville et arpenter les petites ruelles que seuls les marseillais connaissent.

  • Faire des efforts pour savourer

    A tout effort sa récompense : grimper des escaliers pour s'offrir de beaux points de vue, aller trouver les endroits loin de la foule, faire du sport pour se faire plaisir.

  • Utiliser la marche pour découvrir

    Ruelles, barrières, escaliers, sentiers, murets, détours, rochers et plages : là où tout véhicule est bloqué, nos pieds passent. La marche permet de découvrir la ville en profondeur et sans entrave.

Il n'y a rien de plus frustrant que de s'émouvoir d'un paysage à travers les vitres d'une voiture, et de le voir disparaître quelques secondes plus tard. Parmi toutes nos façons de nous déplacer, seule la marche donne un bon rythme, celui de l'humain. C'est ce rythme qui nous permet de saisir ce qui nous entoure, d'aller partout, de s'arrêter pour mieux repartir, de profiter, de s'émouvoir, de s'attarder.
Là où beaucoup y voit de la lenteur, pour moi, c'est simplement la vie qui passe devant nos yeux, tranquillement et sûrement.

Mon univers

assez grand pour tout le monde

Je suis passionné par la marche et j'ai la chance de pouvoir faire plusieurs fois par an des randonnées de plus de 200 kms en France, sur les GR, tout en traversant nos villes et nos villages.
Je suis particulièrement attaché à la randonnée itinérante, celle où chaque matin, on quitte un lieu sans se retourner, et où chaque soir on arrive ailleurs.
Je marche souvent sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle, sur le sentier des Douaniers, ou encore à travers les volcans d'Auvergne.
Cette découverte de la France, de ses paysages, de ses richesses, à mon rythme, n'a pas de prix pour moi. Et il en reste tant à voir !